Partagez|

Une histoire de cochon. [Luan Xu]

avatar
Mr Freeze || Soldat
Leroy Frost
Mr Freeze || Soldat
Messages : 118
Age : 24

Fiche de Navigation
Fruit du Démon/Sabre d\'exception : Hie Hie no mi
Equipage:
Doriki: 20
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Une histoire de cochon. [Luan Xu] Mar 4 Juin - 14:59



… Trois semaines avant l'inspection des bases de la régions…

Voilà une matinée plutôt embrumée, c'était l'heure de la ronde du matin pour moi est trois autres soldats. Sortant du bâtiment principal après avoir ressue notre affectation à la ronde, nous marchions dans la cour de la base encore brumeuse, nous dirigeant vers les grilles, ces dernières nous furent ouvertes par nos camarades, nous permettant ainsi de sortir de la base et de faire nos premiers pas de la matinée dans la ville. Nous marchions tranquillement dans les rues, saluant poliment les habitants de l'île que nous croisions.

La cité ce réveillait tranquillement, il était déjà plus de huit heures et le soleil commençait à peine à pointer le bout de son nez, il n'y avait pas encore grand monde de lever, seul les commerçant ce levé tôt, ils préparaient leur devanture et tournée délicatement leur écriteaux laissant apparaître sur toutes portes les portes le mot ''OUVERT''.


Plus nous marchions et plus le temps défilait, nous croissions quelquefois d'autres groupes fessant eux aussi leurs ronde, échange de salutation avec ce que nous n'avions pas vue plus tôt dans la matinée, puis nous fessions un rapide conte rendue sur le secteur que nous avions contrôlé. Comme à son habitude, la ville était très calme, il était vrai que la criminalité ne touchait guère la capital du royaume elle-même, mais plutôt sa périphérie, ces petites villages alentour pour dire vrai. Bien évidemment le crime n'a pas de frontière c'est bien connue, il arrive quelquefois que des personnes malveillante de la périphérie viennent en ville pour y causer des méfaits, mais cela rester relativement rare. Il est vrai aussi que le niveau de vie de la ville est nettement supérieur à celui des autres petits villages et qu'aussi, le Roi de ce royaume ne porte guère attention à son peuple, mais nous étions pas là pour juger celui qui nous fessait en quelque sorte vivre de par ces financements colossaux.

Le temps venait de passer tranquillement et l'horloge de l'église sonnait le douze coups, il était l'heure de rentrer, le repas allait être servie au mess, il ne fallait mieux pas traîner où nous n'aurions que des restes à nous mettre sous la dent.



_________________