Partagez|

Grey dit L'Ange Foudroyant [Terminé]

avatar
Earth. D Grey
Nouveau
Messages : 10
Age : 22
Localisation : nord

Fiche de Navigation
Fruit du Démon/Sabre d\'exception : Fulguro-fruit
Equipage:
Doriki: 20
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Grey dit L'Ange Foudroyant [Terminé] Mer 19 Juin - 21:55

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

.:: Présentation de Earth. D Grey ::.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Généralités



♣ Nom : Earth. D 
♣ Prénom : Grey 
♣ Âge : 21 ans 
♣ Surnom : L'ange Foudroyant
♣ Origine : East Blue
♣ Camp : Pirate 
♣ Métier : Combattant, navigateur 
♣ Rêve : Devenir le roi des pirates 
♣ Aptitude : Goru Goru Fruit | Fulguro-Fruit :Celui qui mange ce fruit devient la foudre incarnée. Il peut alors se mouvoir à la vitesse de la foudre, se déplacer très vite via des matières conductrices et dans les airs grâce aux nuages. Il peut également détruire n'importe quoi, foudroyer quasiment n'importe qui, entendre à des kilomètre à la ronde l'écho de toute voix grâce à l'union de l'électricité, contrôler les métaux par magnétisation et peut aussi réanimer son cœur (comme un défibrillateur) en cas de gros choc physique pouvant causé un arrêt cardiaque, donc se « sauver » de la mort si possible. La grande faiblesse de ce logia est qu'il ne peut pas atteindre le caoutchouc ou autre matières et éléments non-conducteurs... Ce pouvoir est réputé invincible.




Descriptif de votre personnage


Description Physique : 

Par quoi vais-je commencer ma description.
D'abord, Grey est un humain tout ce qu'il y a de plus banal, il a deux bras, deux jambes et une tête et une autre chose, car c'est un homme ma
is bon je ne vais pas m’éternisai dessus, passons, il mesure environ un mètre quatre vingt et pèse à peu près quatre-vingt-dix kilogrammes. Selon moi, il est plutôt beau. Il a la peau assez foncée, bronzé je dirai, ce qui fait ressortir la couleur de ses cheveux. Il est assez musclé et pas qu'un peu, faut dire avec toutes ses heures passées à s'entraîner au combat, ces membres sont comme des massues prêtes à écrabouiller tous sur leurs passages.
Alors, ensuite, parlons un peu de son corps, mais plus en détail. Ces cheveux sont d'un blond lumineux comme ceux d'un ange, il n'a pas de coupe spécifique, ces cheveux partent tous en l'air, sauf une mèche qui retombe.

Maintenant, descendons un peu plus bas. Ces yeux sont d'un noir profond, celui-ci ressemble au regard d'un démon, peut-être est-ce le regard du démon qui était enfui dans le fruit qu'il a mangé, qui sait? Sur son œil droit une cicatrice est voyante, elle ressemble étrangement à un éclair. Son nez est fin et pointu et à des lèvres assez prononcées, ce qui lui donne un air agressif, même quand il ne veut pas l'être, je vous laisse imaginer quand il veut l'être. Son menton est pointu et pas très prononcé . Il a une dentition parfaite, les dents blanches comme de la craie. Il a un long cou.
Sur son pectoral, il a une grande cicatrice, qu'il lui a été causé quand il avait quatorze-an par un éclat de métal d'un bâtiment qui a explosé suite à une attaque de marines sur ces amis pirates.
Maintenant parlons un peu de son style vestimentaire, en partant du haut, jusqu'en bas, alors, Il porte toujours une chemise violette avec un long col qu'il laisse ouvert, un jean noir qu'il retient à sa taille par une ceinture de la même couleur, il chausse à ses pieds une paire de chaussure de ville noire.


 Description Morale: 


Grey est Cultivé, je ne dirais pas qu'il est un génie, mais même s'iln’écouta pas en classe il retenait facilement tous ce qu'il entendait, ses professeurs le trouvaient incroyable. Il avait été comme destiné à partir un jour sur les mers du monde, car sonpère lui donnait des cours personnels sur la navigation, pour quoi faire . 
Seul l'avenir nous le dira. Son père lui avait appris tout ce qu'il savait à propos des blues, de grandline, de Redline et de calm belt, bien sûr il lui avait aussi raconté beaucoup d'histoire sur des pirates et autres légendes pour l'endormir.
Il est assez intelligent et ouais je sais il n'a pas la tête du binoclard, mais il a bien écouté son père pendant ses heures d'apprentissage qui partait souvent en débat exaltant et même quitournait en bagarre, mais Earth. D Grey étant jeune, se faisait rétamer en deux trois mouvements. 
Grey est très calme, et même très sociable il faut juste éviter de l'énerver, même s'il peut partir au quart de tour si un ami est en danger, ou s'il voit un marine. 
Grey peut être un peu pervers des fois mais on ne peut lui en vouloir, c'est un homme après tous, il ne peut renier son caractère de mâle en chaleur rempli de testostérones qui bouillît dans son corps en attendant le moment parfait pour draguer les premières venues. 
Ce jeune homme est passionnément ambitieux et même optimiste, il sait ce qu'il veut, il sait ce qu'il veut faire de sa vie et il est sûr de lui, il fera tous pour réussir le but qu'il s'est fixé, même s'il doit mourir, il ne reculera pas.
Grey est très discipliné et ordonnés, il s'entraîne de telle heure à telle heure, mange telle heure à telle heure, il s'est même construit un agenda, si je puis le dire, où il marque son emploi du temps. 
Il n'est pas une grosse brute comme les autres pirates ou quoi, lui est altruiste, il se préoccupe plus du sort des autres que du sien, ce qui peut être dangereux quelques fois. 
Il est très charismatique selon les points de vue, bien sur.
Il est spontané, cela lui arrive de faire des choses sans même réfléchir, mais c'est extrêmement rare. 
Il est très sympathique, quand on le connaît bien, serviable, un vrai gentleman pour les filles, et un modèle pour les garçons.
Bref, vous l'aurez compris, Earth. D Grey n'est pas un simple type comme les autres. Il veut juste réussir son objectif et pour sa, il est prêt à tous, même à mourir, ce qui prouve sa détermination face au danger.


Once Upon a Time : 

Histoire: 


Cela se passa il y a près de 22 ans, sur une île d'East Blue, un couple tranquille vivait heureux et satisfait de leur vie. Un jour, la femme rentra précipitamment chez elle et courut dans les bras de son mari, folle de joie.

-Qui a-t-il mon amour? lui demanda-t-il.
-J'ai une très bonne nouvelle à t'annoncer! S'exclama-t-elle avec un sourire montant juste qu'à ces oreilles.
-Dit moi qu'elle est cette bonne nouvelle? Demanda le mari avec enthousiasme.
-Je suis enceinte! Après cette heureuse nouvelle, elle le serra dans ses bras de toutes ses forces possibles.


-Je suis tellement heureux ma chérie.

Quelque temps passèrent, et pendant ce temps le ventre de la femme grossit à vue d’œil. Les gens autour d'elle la félicitent comme il se doit en leur faisant des petits cadeaux, des habits de toutes tailles et de chaque sexe, leur voisin aida le mari à préparer la chambre, car celui-ci était un grand ami de la famille.

Les neufs mois passèrent aussi vite qu'elle fût tombée enceinte, en avril, elle accoucha d'un petit garçon qu'ils nommèrent tous les deux, Earth.D Grey.



L'enfance d'un futur pirate

Grey grandit si vite, qu'à l'âge de quatorze ans, il mesurait 1 mètre 55. Son père était un professeur dans une école où on apprenait principalement, a parlé, à calculer, mais ce que par-dessus Grey adorés c'était les cours d'apprentissages au combat, c'était bien les seuls moments, depuis que Grey s'y étais inscrit, qu'il ne dormait pas en cours. Cette école est en effet une école spécialiser dans les arts du combat et Grey était le plus doué.

À vingt ans, une bande de pirates accostèrent sur la rive de l'île, ils étaient pourchassés par un bâtiment de la marine qu'ils avaient réussie à semer, ils jetèrent l'ancre dans une grotte creusée par les vagues qui heurtaient les parois rocheuses de la falaise, où Grey aimait s'installer et dormir, bercer par la mélodie de l'océan. Cette fois-ci, les pirates l’empêchèrent de dormir, il faisait un bouquant infernale. Grey leur demanda de faire un peu moins de bruit, car il voulait se reposer, le capitaine s'avança et lui dit.



-Pourquoi ne viens-tu pas te joindre à nous, nous ne faisons du mal qu'a ceux qui le méritent! Annonça le capitaine. Nous avons du rhum et de la viande.
-Cette proposition m'a l'air très alléchante, mais comment être sûr que vous dites la vérité? Questionna Grey au Capitaine.
Le Capitaine sorti son épée de son fourreau et la lança sur Grey, elle le frôla et alla se planter dans la falaise montant derrière Grey.

-Convaincu ? S'exprima le capitaine d'un air vantard et souriant.
-Convaincu ! Affirma le jeune, en faisant disparaître le soupçon de frailleur et laissant apparaître un sourire de soulagement.
Toujours dans la grotte, les pirates et le jeune Grey entamèrent une longue fête en l'honneur de leur nouvel ami.
Pendant ce temps, le bâtiment de guerre de la marine avait repéré l'endroit où ce cacher les pirates. Tous les soldats débarquèrent sur l'île et accusèrent les habitants de cacher les pirates sur leur île, la panique commença, les hommes de l'île manifestèrent leurs indignations envers leurs accusateurs. Le Capitaine du vaisseau de la flotte, un type corrompu par la haine envers les pirates, ordonna la destruction immédiate de l'île, les premiers coups de canon furent tirés. En entendant le bruit, Grey suivît par les pirates coururent vers la ville pour aider les citoyens, mais tout était déjà décimé, les maisons brûlaient et les corps jaillissaient par terre, d'un coup un bâtiment explosa à coté d'eux Grey reçut un débris de métal dans le ventre, mais il était plus résistant que cela et ça ne l'arrêta pas. Les pirates, ainsi que Grey montèrent à bord du navire gouvernemental et commença une bataille acharnée, le capitaine contre le capitaine, à force égal, Grey combattait un seconde-classe avec une épée qu'il avait ramassée sur un cadavre, la marine attaqua, mais Grey bloqua et contre-attaqua le Marine lui transperçant le cœur. Le capitaine pirate eût un moment d'inattention pour voir la victoire de Grey et se fît meurtrir par le chef du bâtiment. Grey eût un moment d'adrénaline et bondît sur le capitaine qui malheureusement avait déjà retiré sa lame et toucha Grey à l’œil, il tomba à terre, couvert de son sang, ainsi que celui de plusieurs soldats. Il se releva tant bien que mal, le capitaine c'étais prit un coup dans la main où il tenait son épée, Grey remarqua qu'il ne la tenait plus que du bout des doigts, il tenta sa chance et cela réussi, il transperça le capitaine qui tomba raide mort immédiatement.


-Grey, Grey ! suffoqua le pirate. Réalise mon rêve je t'en prie.

Il mourut suite à ces blessures. Grey retourna sur l'île, il retrouva sa mère morte, qu'il emmena près de la maison, il fouilla les décombres de son ancienne maison, il trouva son père, il tenait dans ses mains une lettre.



"Fils, si tu lis ça, c'est que je ne suis plus de ce monde, j'ai un secret depuis longtemps déjà, que je ne vous ai jamais dit, il se peut que tu sois en danger, fais attention à toi.
PS: Je t'aime, ton papa adoré."

Sous ces mots, Grey ce mis à pleurer, il creusa un trou pour tous les habitants et ses parents, il installa les marines dans leur bateau et y mis le feu, puis envoya le bateau des pirates à la dérive et le brûla à son tour.

Après tous ces événements Grey prit un bateau, abandonner déjà depuis longtemps, un genre de petit voilier constituer d'une cabine, d'une voile et un gouvernail qu'il du remettre en état avant de partir, il alla dans la réserve de la ville, là où étaient entreposés les trois quarts des nourritures en cas de besoin. La moitié de l'immeuble s'était effondré à cause d'un boulet de canon, il remplir un sac de nourriture qu'il entreposa sur le bateau et partît.


Un fruit du démon exceptionnel

Grey accosta sur une petite île non loin de la sienne, il mît un jour une nuit, il souffrait de ses blessures, donc il alla voir un docteur, heureusement, un médecin reconnu était arrivé un peu plus tôt avant lui, il demanda aux passants de lui indiquer le chemin, les citoyens lui indiquèrent et son périple se passa à peu près bien. Jusqu’à ce qu'il vît que les marines essayés d'ouvrir la porte du cabinet du docteur, avec temps bien que mal. Grey se dépêcha de sauver le médecin et liquida les trois hommes, le docteur sorti de sa maisonnette et fît surpris de voir qu'un jeune homme aussi amoché pouvait avoir battu les trois gardes à la suite, il l’incita à entrer, mais Grey tomba. Il le soigna, Grey dort pendant deux jours. Quand il se réveilla, il était nu et cet habit avait étais recousu, il se rhabilla et descendit, le petit déjeuner était servi, il dévora les trois quarts de ce qu'il y avait sur la table et il y en avait pas qu'un peu. Le médecin rentra à ce moment.



-Je me douté que vous alliez avoir faim, je vous ai préparé ce petit casse croûte! S'exprima le médecin avec un sourire impressionner.

-Je vous remercie, de cette délicate attention!

-Vous étiez sacrément amoché, je vous ai soigner vos blessures, mais évité de faire des gestes brusques pendant un ou deux jours, il faut laisser le temps que sa cicatrise.

-Combien de temps ai-je dormi ? demanda Grey.

-Vous avez dormi deux jours! 

-Mais, je ne peux plus attendre, j'ai déjà raté deux entraînements quotidiens, il faut que je rattrape sa tous de suite.

-Non, non, vous restez ici vous vous reposer, je me suis donner la mission de vous rétablir ce n'est pas pour que vous mourriez en rouvrant vos blessures.

-Bon, vous m'avais sauvé la vie, alors je ferais une exception.

-Mais, vous avez fais de même.

-Je sais! Grey lui souri et continua son repas.

-Pouvais vous m'expliquer comment vous êtes vous fait toutes ses blessures.


Grey lui raconta l'histoire en détail, de l'arrivée des pirates, jusqu’à l'enterrement qu'il a lui-même organiser.


-Toutes mes condoléances.

-Merci.

-Mais je me souviens d'une chose.

-Qui a-t-il, monsieur?

-Je suis arrivé peu de temps avant vous, l'après-midi où je suis arrivé, j'ai entendu un messager de la marine dire qu'ils avaient retrouvé les pirates et qu'ils comptaient accusé toutes l'île de trahison et de complicité de piraterie. Plus tard j'ai appris que cet ordre avait étais donné par le Caporal Gregory.

-Où puis-je trouvé ce Caporal?

-Dans la base de la marine, elle se situe au centre de l'île, en hauteur, vous irez demain soir, car je pense que quoi que je dise vous comptez tué ce Caporal.

-Vous lisez dans mes pensées! Dit Grey d'un ton qui le fît devenir un démon.

-Justement, il m'a convoqué, c'est pour cela que les soldats sont venus me chercher, mais je n'avais pas envie d'y allez, je m'introduirai à l'intérieur et vous ouvrirez les portes, après cela je devrais partir.

-Je vous comprends et je ne vous en serais jamais reconnaissant.

-Ne t'inquiète pas Grey, nous sommes quittes.


-Bon, il se fait tard allons se couchaient.

-Oui, tu as raison.

Le lendemain arriva si vite que Grey n'eut presque pas le temps de s'endormir, il a imaginé un scénario toutes la nuit, midi et demi, Grey part découvrirent les lieux. Il rentre à la maison du médecin, celui-ci venait de faire les courses.


-Viens Grey, je vais voir si je peux t'enlever tous ses bandages, car si tu dois te battre contre le Caporal Grégory tu auras besoin de toutes ton agilité, il est énorme et très dangereux.

-Ne vous inquiété pas, je serais assez fort pour le battre.


L'après-midi passa aussi vite que la nuit, il était vers 20h30, le médecin frappa dans une grande porte ou était inscrit le symbole de la marine. Un petit cachet craqueta et s'ouvrit, une paire d'yeux apparut.


-Oui, c'est pour quoi? demanda le soldat.

-Le Caporal m'a convoqué. répondit le médecin.

Toute à coup la porte s'entrouvrît puis s'ouvrît complètement, le médecin était entré et les gardes ne le lâchèrent pas des yeux, ce qui permît à Grey de se faufiler discrètement. Il entra dans le premier bâtiment qu'il aperçut et monta tous les étages, ce trompant plusieurs fois d'escalier, il réussit tout de même à atteindre la dernière étages avant le sommet. Heureusement pour lui, un panneau d'affichage indiqué l'emplacement de la chambre du Caporal, il se dirigea vers la chambre et défonça la porte, il entra dans la chambre, le Caporal l’attendait.

-Te voilà enfin, Earth.D Grey je présume?

-Comment connais-tu mon nom infâme meurtrier.


Le Caporal se leva et sans que Grey eut le temps d'esquiver, il le projeta dans la cour.

-Je ne laisserais personne me parlait sur ce ton, insolent. Je connais ton nom, car ce n'est pas les pirates que nous avons attaqués sur l'île, mais toi et ton pathétique paternel, les pirates n'étaient qu'un prétexte pour rétablir la justice.

-Je vais te tuer, bâtard.

-Je t'attends, pirate.

-Je ne suis pas un pirate, mais je compte bien le devenir après t'avoir tué de mes mains.

-Viens-je t'attends, alors.


Grey fonça sur le Caporal, mais celui-ci se défendait plutôt bien.


-Crève salopard, crié le marine.

-Jamais, je vengerai tous ceux que tu as tué, monstre.


Les deux hommes étaient à bout de souffle et bien amochés, mais le Caporal était plus touché que Grey qui tenait encore bon.


-Les gens de ton espèce ne devraient même pas vivre.

-De quoi, parle-tu vieux sénile.

-Alors tu n'étais même pas au courant que ton père était un ancien pirate rechercher, ce qui fait de toi, un fils de pirate et ceci est un crime pour moi.

-Alors c'est pour cela que tu as tué tous ses habitants innocents. Je vais te massacrer.

Dans un soupçon de rage, Grey appliqua une des techniques que son père lui avait apprises. Il réussit à casser l'arme du Caporal et à toucher le Marine dans le ventre, mais celui-ci resta debout immobile, puis d'un coup tomba à genoux et mort.

Grey repartit et rentra à la maisonnette, le médecin était parti, mais avait laissé quelque chose sur la table.


-Grey, comme je te l'ai dit, j'ai étais obligé de partir, j'ai trouvé ce coffre dans la chambre du Caporal, c'est un fruit du démon, à ce que je sais sur eux, c'est-à-dire très peu de chose, c'est qu'ils donnent des pouvoirs surhumains, mais en contrepartie le mangeur ne peut plus nager, ils doivent valoir très cher, alors je te le laisse, fais en ce que tu veux, mange l'ou bien vend le, comme tu veux.

Il ne signa pas, Grey repartit avec son bateau et quelques vivres que le médecin lui avait laissés, il n'avait pas encore mangé le fruit, mais il pensait le faire, quand il quitta les côtes et vu disparaître l'île, il dégusta le fruit avec une tête d'enterrement, le fruit avait un goût de terre, mélangé à un goût amer qu'il n'eut pas réussi à reconnaître.

Test Role-Play:


Que l'aventure commence.


Cela fait déjà quelques jours que les événements de mon île natale sont passés, après avoir mangé le fruit et être partie de l'île, j'ai navigué pendant deux ou trois jours sans rien voir, coup de chance, je m'étais bien équipé pour le voyage, sur l'intervalle océanique qui séparé les deux îles, j'ai dû supporter deux tempêtes, et j'avais la trouille, car si je tombe, s'en aurait été fini de moi, le fruit que j'ai mangé me donne certains pouvoirs, mais me bannisse des eaux à jamais. J'arrivai sur une île montagneuse, un village ainsi qu'une décharge avec une forêt au bord de celle-ci. Cette île est surtout une terre agricole en milieu rural. Peu de temps après mon arrivée sur l'île, j'ai testé mon fruit et peu à peu j'ai découvert que j'avais ingéré un fruit du type logia, d'après les connaissances que mon père m'avait léguées, car aucune attaque physique n'a marché sur moi, je pouvais me transpercer de tous les côtés je ne sentais rien, à part un chatouillement par où sa rentrait et par où se sortait. j'ai mis un certain temps à découvrir de quel fruit du démon j'avais hérité et un jour en touchant une plaque métallique, une étincelle a jailli de ma main et c'était propagé sur la plaque.Alors, j'ai compris, d'après la logique je devais avoir mangé le Goro Goro No Mi, qui signifie le «  fruit de la foudre », tous les jours, j’essayais de créer un éclair où juste envoyer une décharge, mais je n'y arrive pas, il y a 4 jours alors que je commençais à m'entraîner, des bandits venus des hautes montagnes qui surélevé le village descendirent de leurs vieilles cavernes. Souvent ils descendaient, puis remontaient justes pour avoir de la nourriture quand ils n'arrivaient pas à chassaient, mais là, quelque chose n'allait pas et je le sentais, j'appris qu'ils voulaient prendre le village sous leurs contrôles et instaurer une taxe sur les habitations, une taxe qui aurait causé beaucoup de soucis aux habitants de cette île, qui jadis furent tranquilles. N'étant pas un habitant du village, je ne craignais rien, quant à l'annonce du prix de la taxe, soixante-quinze pour cent des récoltes et autres bénéfices devront être versés au chef des bandits pour la protection de leur île. Ceux qui essayaient de refusé ou de s'échapper était directement exécuter sous les yeux des passants, pour non-respect des lois soumises au peuple, à l'annonce de ces tragédies, je commençais à avoir peur que ma tranquillité ne soit perturbée par ces vauriens des montagnes. Quelques jours après la prise de pouvoir des bandits des montagnes, un groupe de réfugiaient tombe sur mon petit campement construit sur la rive, je dormais paisiblement au soleil quand j’entendis un craquement de brindilles, je sortis en toute hâte et découvris sur le seuil de ma porte, un homme, une femme avec un bébé dans les bras et une vieille dame décharnés par le temps qui ne l'avait pas épargné.


-Que voulaient vous ? Leur demandais-je.

-Moi et ma famille aimerait avoir un peu d'eau et de nourritures, s'il vous plaît. Cela fait des jours que nous n'avons pas mangé et donc nous sommes très affamés, la taxe des bandits nous à ruiné et nous avons tous perdus, pouvais vous nous aidez s'il vous plaît,(toux).


L'homme avait l'air d'être mal au point, il était déchiqueté de partout et semblé avoir de la toux.


-Bien sûr, venez je vais chercher quelques choses pour que vous mangiez, attendaient moi là, je reviens, faite comme chez vous.


Je partis en forêt cueillir des fruits qui poussaient régulièrement près d'ici, c'est pour ça que je m'y étais installé. Ils étaient délicieux et je ne doutais pas qu'ils aillent les adorés. Je mis à peu près une demi-heure pour tous ramenés au campement, c'est que j'en avais trouvé plein au même endroit donc pourquoi ne pas refaire le plein me je suis dit, mais je remarquais qu'ils avaient disparu, la terre était retourné, ce qui présentait un acte de violence.

Je me doutais que la fumée qui émanait de mon campement allait ramener des bandits des montagnes, mais pas à ce moment. Je laissais tomber les fruits et courus jusqu'au village où je trouvai la petite famille, pendu pour ne pas avoir payé leurs dettes et avoir essayé de s'enfuir. Les bourreaux étaient encore là, ils riaient à la vue des corps suspendus dans le vide, cette image me mis fou de rage, cette pauvre famille sans défense exécuter par la cupidité et la soif de richesse d'un homme. Sous cet aspect de rage j'avançai rapidement vers les bourreaux, toujours en trin de rire à s'en dégorger le gosier, en deux temps trois mouvements je me retrouvai à coté d'un des leurs et fis de valser mon poing dans sa face qui n'avait plus rien de souriant comme il y avait deux secondes. Les autres bourreaux et moi-même étaient stupéfiés par la vitesse à laquelle j'avais apparu près du mec, l'un dit avoir vu mon poing s'entourait d'éclairs, c'est vrai que j'avais senti une chaleur au moment de l'impact, c'était cela la puissance de mon fruit du démon, le mec voltigea jusqu'au bout du village. Je me déchaînai sur les autres en n'en laissant qu'un seul et je lui dis. 


-Tu vas dire à ton chef qu'il parte de l'île ou bien je m'occuperai de lui personnellement.


Le bourreau partît sans demander son reste, les villageois m'acclamèrent comme un héros. Je repartis à mon campement complètement dévasté, je me doutais bien que c'étaient les bandits, je reconstruisis ma cabane et mon feu. Après avoir dormi pendant quelques heures, je me réveillai en pleine forme, je commençai mon entraînement quotidien, j'arrivai à comprendre comment marchait mon fruit et je le contrôlais presque. Je finis mon entraînement et je pris une douche en dessous d'une falaise qui laisser retomber une source d'eau, elle était très chaude, mais était extrêmement relaxante. J'allais m'endormir quand un bruit sourd se fît entendre à mes oreilles, je reconnus le le bruit d'une explosion, je m'habillai en vitesse et courus jusqu'à mon campement, il n'avait rien subi, mais je remarquai de la fumée qui s'échappait du village par-dessus les arbres, j'étais sûr que c'était un coup des bandits des montagnes, je me dépêchai d'arrivée au village, un boulet de canon avait été tiré du palais des bandits construit à la va-vite au bout du village, les trois quarts des maisons du village avaient était touchait par cette attaque, je vis une femme courir sur moi, elle était en pleuré. 


-Que se passe-t-il ? Lui demandais-je.


-Les bandits nous ont attaqués comme ça, ils ont refusé votre proposition et compte bien ne pas bougé de là, aidé nous, je vous en supplie.


-Réfugiez-vous dans la forêt, je vais m'occuper de ses bâtards des montagnes.


Sous cet ordre, la femme mis tous les survivants au courant, ils prirent tous leurs enfants et allèrent se réfugiaient dans la forêt. Le chef des bandits des montagnes envoya quelques-uns de ses meilleurs hommes à ma rencontre, histoire de se débarrasser de moi, je les attendais de pied ferme, une dizaine de ses chiens marchaient vers moi, ils avaient des fusils, ils s’arrêtèrent à quelques mètres de moi. 


-Tu es bien Earth. D. Grey, j'ai entendu quelques-uns de tes exploits.


-Pourquoi vais-je vous mentir ? C'est bien moi, je vous le confirme, et qu'est-ce que vous allaient faire ?


-On va te régler ton compte. Attrapais le.

Sous cet ordre, les autres bandits me foncèrent dessus, un par un, ils se jetèrent sur moi et retomber finalement derrière moi, hors d'état de nuire, à la fin, il ne reste plus que moi et la grande gueule devants moi. Il claquait des dents tellement fort que je pouvais l'entendre. 


-Alors, tu viens te battre, je croyais que tu voulais me régler mon compte.


Il se jeta sur moi à corps perdu et tomba sur le sol en me traversant et il s’électrocuta, il resta sur le sol sans bougé. Un des bandits s'était réveillé et sorti un escargot-phone.


-Chef, Chef, nous avons un problème tous nos hommes se sont fait massacrer même Kironohara, venez nous aider, s'il votre pl...


-Allô, que ses-t-il passé.


-Oh, rien de grave. Je t'avais prévenu.


-C'est toi, salopard, tu as décimé mes hommes, je vais te faire la peau. 


Quelques minutes plus tard, je vois une petite armée avançait vers moi, devancé par un homme qui était très grand, il était brun et avais de petits yeux, il avait l'air d'être fort, car sa carrure dépassé la mienne. Il portait une grande cape noire ressemblant à celle des amiraux, une chemise marron et un pantalon de la même couleur mais moins foncé, ce devait être le chef. Derrière lui, se dressaient une armada de bandits, tous plus encapuchonnés les uns des autres. Ils arrivèrent devant moi.


-Alors, c'est bien toi Earth. D. Grey.


-Oui et toi, qui es-tu ?


-Je m'appelle Sanzoku je suis le chef des bandits des montagnes, je suis recherché pour 8 millions du Berry.


-Ouah, tu es un grand hors-la-loi.


-Ne te moque pas de moi, petit morveux, j'en ai connu des plus coriaces que toi dans ma vie et je suis toujours là.


-C'est bien, tes dents ont repoussé, grand garçon.


-Abattez-moi cet enfoiré, il ose se moquait de moi.


Depuis que j'avais découvert comment me servir de mes pouvoirs de la foudre, j'avais imaginé des techniques, que je voulais expérimenter. Plusieurs bandits se jetèrent sur moi à la hâte, d'un coup je créai une sorte de bouclier électrique qui m’entourait, tous ceux qui s'y étaient rapprochés furent carbonisés.


-Mais, qu'est-ce que... Je vois, tu as mangé un fruit du démon j'imagine.


-Tu as deviné, et maintenant que j'ai découvert comment l'utilisé, ça va électrifier.


-Faites attention, je crois qu'il a mangé le fulguro-fruit.


-Bonne déduction. 


Je chargeai ma main d'électricité et relâchai tout, lançant un éclair en direction de la petite armée juste devant moi. Un éclair partit de mon bras et continua sa route en traversant tout ce qui se trouvait devant moi, tout fut entièrement grillé, seul le chef qui avait anticipait mon attaque était encore debout.


-Alors, on joue moins les petits chefs, je voudrais bien voir ce qui t'a permis d'avoir une prime de 8 millions de bérry ? 


-Oh, bien des choses, mais ce n'est qu'une prime, en fait, je travaille pour la marine, donc je peux continuaient mes horreurs tant que je travaille pour eux.


-Alors c'est ça que tu n'as pas encore étais arrêté, tu n'es qu'une poule mouillait.


-Je ne te permets pas de m'insulter, je ne pouvais pas accepter d'aller en prison, alors j'ai choisi une option plus facile à gérer.


-Tu n'as aucun honneur, je vais te massacrer. (craquement de doigt)


Un nuage commençait à se former au-dessus de nos têtes, un nuage très noir et très condensé, il se mît à pleuvoir tout à coup, une terrible pluie déchaînée. 
Sous un écho de tonnerre, des éclairs sont relâchés sur le chef des bandits des montagnes qui tomba au sol, son corps noirci, il relâchait une fumée noirâtre et resta la bouche grande ouverte.  

Cela faisait déjà plusieurs heures que j'avais mis K. Ô tous les bandits des montagnes, je rejoignis les survivants, tandis que les bandits amarrés un bateau et se faisait là mal, alors que leur chef était toujours inconscient. 
Arrivés près du campement qu'ils avaient construit à la va-vite, les hommes me serraient la main, les femmes me serraient dans leurs bras et les jeunes enfants me faisaient des câlins en m’appelant « le héros ». 
Aujourd'hui nous avons presque fini de réparer les dégâts causaient par ces bandits, moi, je repris mon entraînement et perfectionnai mes techniques et leur donna un nom, je trouve cela amusant, et son fait classe, je me suis rendu compte que je pouvais faire de grandes choses avec ses pouvoirs. Il est tard, donc je vais me coucher. Le lendemain, je me suis levé vers 11 h, nous avions bien travaillé de la veille et j'étais exténué. Ce matin, comme tous les matins j'entrepris mon entraînement quotidien, qui se passa à merveille, juste après avoir fini je reçus la visite d'un jeune de 15-16 ans qui semblait avoir couru des kilomètres.


-Qui a-t-il ? Lui demandais-je sans lui laisser le temps de reprendre son souffle.


-Un bâtiment de guerre de la marine vient d'arrivée sur l'île, il recherche Earth. D. Grey, soi-disant un pirate.


-Tu n'aurais pas dû, tu es peut-être en danger.


-Un Sergent de la marine dirige cette opération, il remplace l'ancien Caporal Grégory, depuis que vous l'avez battu, mais d'après ce que j'ai lu dans le journal, celui-ci est très dangereux, il a terrassé de sacrets pirates avec une prime beaucoup plus haute que celle du chef des bandits.


-Je ferais attention, maintenant sauves-toi avant qu'ils ne te voient avec moi.


-D'accord, merci pour ce que vous avez fait pour nous, repasser un jour.


-J'y penserais.


Je me mis aussitôt à amarrer mon bateau, je stocker les provisions dans les cales et mis de nouvelles voiles, car les autres étaient déchirés. Je décidai d'aller jeter un coup d’œil sur le village pour voir de quoi il en n'est, arrivé le bas, toutes les femmes et leurs enfants étaient rassemblés en un point et les hommes avaient étais mis dans une pièce gardait par des soldats. Les hommes s'énervaient tandis que les femmes étaient apeurés. Je me glissais près des deux gardes de l'entrée et leur mis une petite décharge,ils tombèrent au sol, je libérais les hommes tandis que les soldats patrouilleur revenaient dans notre direction, tous les hommes étaient libres, quand j'allais sauver les femmes, je vis un homme musclé aux cheveux gris-bleus. Il porte une grande veste épaisse de Marine de couleur blanche et bleue qu'il laisse ouverte avec de la fourrure verdâtre qui couvre le cou, les poignets et les hanches. De nombreux cigares sont attachés à la veste dans lequel le kanji pour "justice" (? ?, Seigi) est écrit à l'arrière de celui-ci. Il transporte une Jitte (arme japonaise). Il porte également des gants en cuir noir, un jean bleu avec une ceinture marron et des grandes bottes.


-Attendez-moi là, je vais me cacher, j'arrive.


-Alors, mesdames, vous êtes décidées à me dire où est Earth. D.Grey où nous serons obligés de prendre des mesures radicales.


-Pourquoi vous nous faites sa, nous n'avons rien fait et l'on vient de sortir d'une crise.


-Je sais, Sanzoku me la dit, mais il m'a aussi dit qu'un pirate ce caché là, alors je suis venue personnellement le rencontré, voire de quoi est capable un minable qui n'a même pas sa tête mise à prix.


-Il va vous exterminer ! Dit un enfant qui c’était libéré des jupons de sa mère.


-Et bien voyez-vous sa, vous le connaissez alors, dites-moi où il est.


-Il nous a débarrassés de ces bandits et après nous ne l'avons pas revues depuis, il ne s'installait pas au village.


-Vous me l'auriez dit plus tôt, ça aurait été plus facile pour vous.


Un soldat venait en courant dans notre direction.


-Sergent, Sergent, nous avons trouvé un campement à l'est du village, il a été déserté, nous pensons qu'il a été prévenu ou qu'il est au village. Dit le soldat en reprenant lentement son souffle.


S'il savait que j'étais plus près qu'il ne le croit.


-Grey, je sais que tu es là, sort de ta cachette, trouillard. Je pensais que tu avais le sens de l'honneur, mais en fin de compte.


Sous cette exclamation, je ne put m'empêcher de répondre.


-C'est vous qui parlez d'honneur, alors que vous vous en prenez à des femmes et des enfants, pitoyable, la marine est pitoyable.


-Viens nous le dire en face.


J'avais trouvé un moyen de me déplacer silencieusement, je me rappelle que j'avais lu un jour que l'air était constamment traversé par de l'électricité, donc je pouvais le faire aussi. Je me concentrai sur l'endroit où je voulais et en un instant, j'apparus devant le Sergent de la marine qui resta de marbre, à l'inverse les soldats étaient tous stupéfaits.


-Te voilà, enfin, je m'impatientais tu sais.


-Ne sois pas trop sur de toi, sur ce coup.


-Oh, ne t'inquiète pas, je sais très bien le fruit que tu as mangé, tu es l'homme qui a mangé le fulguro-fruit c'est bien cela.


-Toute a fait, et tu n'es pas s'en savoir, que c'est dangereux de s'attaquer à de la foudre.


-Mais qui t'a dit que je n'étais pas protégé.


Je lançai une attaque contre lui. Je formai une lance d'électricité et la lançai sur le Sergent qui était juste devant moi, il esquiva la lance de justesse, mais c'est un soldat qui se la prit en plein cœur, il tomba au sol, foudroyait.


-Tu ne sais faire que sa! Il dit à ses hommes de ne pas m'attaquer car ils n'arriveraient pas à me combattre.


-Alors, c'est entre toi et moi.


-Oui, je ne tiens pas à ce qu'un autre sois blessé.


-Un de plus, un de moins, cela ne changera rien à l'issue de ce combat.


-Nous verrons ça.


Sous ces mots, il me chargea, il savait que les attaques physiques ne me font rien, pourtant je lisais dans son regard, qu'il était certain de me toucher et il me toucha en plein estomac, il me fît valser à plusieurs mètres. Après m'être remis de ce coup effroyable, je me relevai.


-Mais comment as-tu pu me toucher.


-Ma jitte est faite en Granite marin, la seule roche qui annule les pouvoirs des fruits du démon, je ne suis pas comme ce Caporal de misère que tu as battu.


-Continuez comme sa Sergent ! Dit l'un des soldats.


-Ah je vois, la roche qui émane la même énergie que les océans.


-Je vois que tu es très cultivé, pour un gamin de ton âge.


Je préparais une nouvelle attaque, la même avec laquelle j'avais battu le chef des bandits des montagnes, mais cette fois-ci j'augmentais la dose.
Je me positionnai derrière lui à la vitesse d'un éclair et mis mes mains, une en dessous de sa tête, l'autre au-dessus et je fis passer un courant de cinq millions de volts dans sa tête, la bouche grande ouverte, les yeux presque retournés, il tomba à genoux, ces soldats restèrent sans voix, leur Sergent venait d'être mis K.O. Suite à cela je du quittait l'île assez rapidement, car les soldats avaient appelé du renfort. Je disparu du village et réapparu sur mon petit bateau, je mis les voiles et partit sur la mer.

ET JE COMMENCA MA GRANDE AVENTURE


Dernière édition par Earth. D Grey le Jeu 27 Juin - 19:19, édité 26 fois
avatar
Axelle Crossheart
Nouveau
Messages : 18
Localisation : Quelque part en mer

Fiche de Navigation
Fruit du Démon/Sabre d\'exception : Mero mero no mi / fruit de l'Amour
Equipage: --
Doriki: 20
Voir le profil de l'utilisateur http://satanas.skyrock.com/
MessageSujet: Re: Grey dit L'Ange Foudroyant [Terminé] Jeu 20 Juin - 12:24

Bienvenue sur le forum Cupidon xD. Mais pour info, le fruit de l'éclair, c'est le Fulguro fruit et non pas le Goru Goru Wink. Enfin il me semble si ma mémoire est pas trop défaillante ^^
avatar
Earth. D Grey
Nouveau
Messages : 10
Age : 22
Localisation : nord

Fiche de Navigation
Fruit du Démon/Sabre d\'exception : Fulguro-fruit
Equipage:
Doriki: 20
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Grey dit L'Ange Foudroyant [Terminé] Jeu 20 Juin - 16:22

Le goru goru no mi est le fulguro fruit, c juste là langue qui change
avatar
Mr Freeze || Soldat
Leroy Frost
Mr Freeze || Soldat
Messages : 118
Age : 24

Fiche de Navigation
Fruit du Démon/Sabre d\'exception : Hie Hie no mi
Equipage:
Doriki: 20
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Grey dit L'Ange Foudroyant [Terminé] Jeu 20 Juin - 18:38

Salut, pour le goru goru c'est belle est bien son nom original ^^ Grey pourrait tu dé-centré ta pres, du moins le textes, c'est assez gênant, les paroles ne gène pas en centré c'est même mieux ^^

_________________